DAKHLA NOVEMBRE 2012

Un projet pharaonique à DAKHLA. Les Suisses investissent.

Dixième jour! La route fut longue, mais ça a son charme de vivre à la romano.3600 km. Soit environ 540 l de Gas Oil et 60 h de conduite. Il faut une bonne journée pour installer la bétaillère, transformer la remorque en cuisine, monter le barnum, accrocher avec des sangles de camion à cause du vent, dérouler les tapis, reste plus que la parabole, mais là, c'est une belle galère! J'ai retrouvé la petite chatte qui squatait l'hiver dernier, elle a quatre petits et la deuxième portée est en route. Le camping est désert et le sera encore jusqu'à mi janvier. Je me suis installé à un autre endroit pour profiter de la vue, quitte à avoir plus de vent.

Nous avions remarqué que les bas côtés étaient anormalement vert et Nordine nous informe qu'il y a eu 3 jours de pluie abondantes qui ont créé des innondations au centre de la ville. Hoky a fait sa reconnaissance de la plage, il a eu 5 mois aujourd'hui. Parait que les nomades ont pris un chien! Ben on les promènera ensembles.

barnum   salle à manger   cuisine   de la place

découverte   un peu blancs!   assez vert   elle a grandi

Il se passe toujours quelque chose à Moussafir, après les kangoo pour la casamance, 60 véhicules hollandais pour la Gambie. Le Amsterdam Dakar Challenge fait étape pour la nuit, Wil me parle de cette action humanitaire qui vendra les véhicules à Banjul et donnera l'argent aux hopitaux et rentrera en avion à Amsterdam.

Wil   Amsterdam Dakar       

groupes élcectro à fond   techno décibel   minuit...   6 h du mat

7 h du mat   lnsolite   poule en laisse  repas de cohésion 

Ce couple espagnol rentre de Gambie, ils ont 3 chiens, 2 chats et une poule dans leur mini camion Trop fatigués pour avoir été dérangé par la techno des hollandais et le branle bas de leur départ à 5h 30 ce matin, le camping est à nouveau vide et calme. Ce midi, pas de cuisine ni vaisselle, Nordine nous invite à manger des côtes d'agneaux dans la pièce qui jouxte le camping car. Il y a 6 chiens autours de nous, et espagols seront de la partie. Ce couple est parti il y a un an et il est resté 6 mois en Gambie. La misère de ce pays les a marqués, les chiens qu'ils transportent, ils les ont recueillis moitié mourants et remplis de tics. La poule leur a été offerte en cadeau et ils ont un oeuf tous les deux jours. Un genre de mère Thérésa cette fille qui s'appitoie sur tout. Ce soir nous regardons un film, il pleut! Hé oui, il pleut dans le désert, au moins une heure et assez dense, pas ces déluges que nous connaissons en Europe, mais bon! Ce soir Nordine nous fait le couscous.Livré à domicile, il y en a pour six!

Pas banal Robert ! Né au Maroc, résident au Maroc, 15 ans sur un bateau… Il bénit son arrière grand père, un berbère qui, vers 1850, s’exila  au Brésil. Il avait 17 ans et sa femme 13. A cette époque, au Maroc,  une aventure telle que celle là était inimaginable. Son nom fut mal écrit par les autorités brésiliennes et il prénomma ses 17 enfants de noms occidentaux.  Aujourd’hui, Robert habite à Essaouira et vient régulièrement pratiquer le kit surf quand le vent faiblit chez lui. Quand il  a peu d'économies et ne peut partir au Brésil, il passe l'hiver à Dakhla.

Nous attendons avec impatience les Nomades, les Dalmachiens, Job, Busman, Pierre et Tina ainsi que Gilbert et Alfreda.

La solitude commence à peser à Marie, la météo n'améliore rien. Je décide d'inviter nos voisins au café. Pascale et Guy sont des baroudeurs de pistes depuis de nombreuses années. Ils sont en retraite cette année et possèdent maintenant un petit camion 4X4. Nous prendront donc ce café qui durera bien plus longtemps que prévu, nous avons tant d'anecdotes à nous raconter. Encore une étape de voitures destinées à la Gambie. Cette fois, ce sont des allemands avec 35 véhicules. Un peu d'ambiance! Pascale nous propose de nous ramener du pain, à son retour, elle nous parle d'un jeune couple qui marche environ 40 km par jour. Nous les avions doublés à 100 km de Dakhla. Ils viennent du Mans et pendant 10 mois, ils ont décidé de marcher jusqu'au Ghana, entre 6 et 7000 km. Ils sont actuellement à l'hôtel à Dakhla, nous ne les verrons donc pas, je suis un peu déçu.  leur blog

Pascale et Sylvie   débarquement allemand   allemands   debriefing

Les allemands sont restés deux jours et ont clos leur étape par un barbecue autour d'un grand feu de camps. Ce matin, le camping était à nouveau vide, le ciel est d'un bleu époustouflant, mais le vent souffle fort. 

feu-de-camp   plage   plage   plage

Nous sommes désormais deux dans le camping. Nous sommes venus un peu tôt à Dakhla, il aurait fallu trainer plus aux étapes. S'il n'y avait pas Nordine qui nous amène régulièrement à manger (contre une bière) nous serions comme sur une île déserte. Heureusement, le paneau solaire peut fournir du courant toute la journée aux deux ordinateurs. 

Un land rover aménagé astucieusement venant d'autriche vient troubler cette solitude. Ils sont quatre à bord et une manivelle  actionne des poulies qui lèvent une caisse chambre, l'autre chambre étant sur le toit de la cabine.

autrichiens   ascenceur   tout déplié   

Aujourd'hui, 24 novembre,il a fait 32°, pas un brin de vent! Après la dégustation des langoustes de Nordine, nous passerons une nuit enfin silencieuse. Ce matin, nous allons côté océan(15 mn à pieds). Quand il  n'y a pas de vent, les vagues sont toujours grandioses. L'heure de pluie de la semaine dernière a fait sortir la flore qui s'est gorgée d'eau. Le camping sauvage est en voie de disparition, le champ de tir est interdit aux camping cars et il y a de nombreuses pancartes "stationnement interdit" en bordure de l'océan. Le PK 25 étant encore gratuit cette année, il va y avoir une foule impressionnante et le trou à merde risque de déborder. Mais il y en a que ça ne gêne pas, même pour six mois. Quand c'est gratuit, on ne regarde pas à l'hygiène, ni au vent, ni au problème de ravitaillement d'eau.

Ecore des langoustes   STATIONNEMENT INTERDIT   L'océan   les rouleaux

l'écume   les vagues   La flore   La flore

Bientôt 80 000 visites sur le site, soit en moyenne 33 par jour depuis le début.Cette année la moyenne journalière était de 60 avec un pic de 132 le 19 novembre et 117 le 5 novembre et 188 aujourd'hui. Ca me fait plaisir que ce site plaise aux gens et je remercie tous ceux qui m'ont témoigné par mail ou sur le livre d'or de leurs encouragements.A ce rythme, nous aurons atteint les 100 000 dans 300 jours, donc en octobre 2013. Vos commentaires et conseils sont constructifs, j'attends vos suggestions. Je suis encore loin de "le maroc en camping car", mais j'ai espoir, nous n'avons pas les mêmes objectifs et je pense que nous nous complétons d'après ce que me disent les visiteurs.

La routine s'installe. Nordine nous a encore livré une belle salade de poulpe et une magnifique dorade. Comme d'habitude, il y en a pour 6. Ses chiens le suivent partout. Il a un coeur énorme ce Nordine. Je lui ai transmis les bonjours de ceux qui me l'ont demandé par mail. Nous sommes invités à son anniversaire le1° décembre. Ceux qui le connaissent pourraient lui envoyer un SMS au 0661413243. Il le mérite et ça lui fera plaisir.

 

28 novembre: Pascale et Guy sont rentrés de Barbas, William est arrivé avec son ténéré, Hoky a attrapé une puce. Mon PC ne veut plus démarrer, écran noir. Heureusement celui de Marie me permet de continuer à écrire sur mon site, mais  elle regagne la France le 26 décembre. De nouveaux migrateurs sont arrivés, ça ne devrait pas tarder à se remplir. Ce soir, pleine lune et vent.

Mise en garde, (j'ai des noms... je rigôôôle!!!) ne ramenez pas d'alcool pour troquer contre de la langouste, la police surveille et si nous ne nous arrêtons pas, un jour viendra où les douanes nous fouilleront à l'entrée et confisqueront. Ce sera comme en Mauritanie.

arrivage   derrière nous   devant nous   et nous 

Ludovic arrive avec son vélo et sa remorque. Ils sont partis à deux, ont rencontré un espagnol qui s'est groupé et ensuite un belge (qui devrait pouvoir réparer mon PC) qui lui aussi fera route avec eux. Lui, n'a pas eu de chance, il a une tendinite et a rejoint Dakhla en bus et en stop pour se rétablir en les attendant. Ils doivent aller à Dakar et revenir en avion. Deux anglais sont arrivés en Harley Davidson (ancien véhicule militaire) de 300 cc. Ils ont des problèmes de pièces qu'ils ne rencontreraient sans doute pas s'ils avaient des japonaises ou des allemandes. Ils se rendent au Ghana.

Ludovic   HD 300 mili   le couple anglais   BMW 1200 RS

Les coéquipiers cyclistes de Ludovic arrivent vers 17 h, après 160 km (vent dans le dos). Ils sont partis de Bourges il y a trois mois. Son copain Thibeau a une remorque avec cantilever, ce qui n'empêche pas cette remorque de basculer de temps en temps. Il est lourdement chargé, mais grâce au vent arrière, ils ont pu faire les 320 km depuis Boujdour en deux jours, ce qui fait une honorable moyenne de 24 km/h. Avec vent de face, ils atteignent péniblement les 8 km/h. Win, le belge ne s'arrêtera pas à Dakar, il compte remonter l'Amérique du sud et Thibeau l'envisage également, mais seul. Quant à Jondi, l'espagnol, se sera selon les finances. Il est cuisinier de formation et travaille quand il a besoin d'argent. Ludovic s'arrêtera à Dakar comme prévu, sinon sa copine ferme la porte. Quand je leur ai proposé un Ricard, ce fut comme si je leur offrais la lune. Demain soir, nous les inviterons à Dîner. 

Le quadro cyclisto randono   petit déj aux nouilles  petit déj   petit déj

le padok   réglages   lessive   15 000 km

Ce matin, branle bas de combat, petit déjeuner aux pâtes, lessive, mécanique... Tout est démonté, nettoyé, graissé et réglé. Ils utilisent des pneux allemands bien sûr: Schwalbe Marathon. Ils ont des séries XR, qui se vendent à prix d'or sur Ebay. Son pneu arrière a 15000km.

1° décembre: Moi qui aime le vent et qui le dit haut et fort, moi qui connait très bien Dakhla où hurle le vent, je peux dire que depuis hier, je ne supporte plus! Le souffle est d'une rare puissance, la bétaillère tangue, le auvent claque et les nuits sont blanches. Hoky s'embourgeoise et regarde la spectacle par la fenêtre. Les cyclistes sont allés à Dakhla et au retour, avec ce vent de face, ils ne voyaient pas la fin. Ce soir, nous nous retrouvons avec Jean Pierre dans le petit garage qui se trouve près du camping car autour d'une table pour la dernière soirée avant leur départ. Après l'apéro, chacun y va de son anecdote croustillante, les spaguettis de Marie sont avalés et savourés en peu de temps,(qu'est ce que ça bouffent comme pâtes ces gaillards) le pâté au faisand de Jean Pierre également, ma mousse à la vanille leur plait beaucoup et le litre de "liqueur 44" se retrouve sec en peu de temps. Seul le cubi de rosé n'est pas vidé. Ca change des boites de sardines. Le viking (Thiebeau) et Win le belge tendent leur verre à chaque fois que je saisis la bouteille... Ce sera un peu plus difficile demain sur le pédalier!

vent-trop-fort-pour-sortir   relax   dernière soirée   arrosée

Ce soir, anniversaire de Nordine avec les kit surfer. Couscous géant arrosé de tout ce qui existe en boisson. Il y a deux "vieux" de la cinquantaine qui tirent encore sur les cordes des voiles. Les jeunes, on les reconnait à leur coiffure blonde et frisée. Ils sont tous cramés par le soleil et la réverbération. Il y a encore des jeunes qui ne vivent pas chez les parents, qui ne se lèvent pas à midi et qui ne profitent pas des aides sociales. Ils vivent leur rêve à tout prix.

        

 

 

 

   

Date de dernière mise à jour : 24/01/2013

BRIDOM FRANCE - View my most interesting photos on Flickriver

www.flickr.com
DOM MATHIEU MAROC MAURITANIE photoset DOM MATHIEU MAROC MAURITANIE photoset