DERNIER MOIS

Cette année, le Sahara regorge de camping cars. Il y en avait 130 au km 25 de Dakhla et ici, où chaque année j'en côtoyais deux ou trois maximum, nous sommes une vingtaine.

 route chaos bivouac

31 janvier: Vent de face, tempête de sable, consommation: 20l aux 100 km! Heureusement le gasoil ne coute que 50 centimes ! La vitesse maxi est tombée de 40 km/h.

Nous déjeunerons à Boujdour dans un petit restaurant en pleine ville. C’est bon, c’est propre, mais il y a des mouches partout. En arrivant à Oued chebka, c'est encore un décor surnaturel balayé par le vent. Je me suis arrêté deux fois pour fixer le tapis roulé sur le toit. Ca sert de rouler à deux, c'est José qui m'a averti par appels de phares!

La route est sans doute longue, mais avec l'oeil pointu on découvre toujours des endroits pitoresques et des évènements insolites. Première nuit à Boujdour.

 boujdour boujdour boujdour reflets boujdour

Deuxième nuit à Oued Chbika où je retrouve Nordine et Claudine. Le « carré de sable » de deux km sur deux est tel qu’on imagine le désert de Fort Sagane. Des dunes vierges de toutes traces et la mer juste derrière. Nous passerons une deuxième nuit dans ce décor sauvage et repartirons pour Massa.

oued chebika oued chebika vent fort dunes

A mi-parcours, nous tombons dans des bouchons en haut d’un petit col. Un semi remorque est couché en travers de la route, il transportait 11 000 bouteilles d’eau minérale. C’est un tracto pelle qui arrivera de la ville voisine distante de 50 km ! Trois heures plus tard, la route est dégagée et nous pouvont reprendre la route derrièer quelques gros camions qu’il faudra doubler dans les lacets montagneux.

 bouchon camion couché de l'eau déviation

Le camping de Massa est dans les normes d’hygiène et de propreté, mais très loin de la ville. C’est une reserve naturelle qui nous offre une nouvelle fois un décor complètement différent. Les trous souffleurs crachent de l’air comprimé par la marée et des gerbes d’eau à plus de dix mètres de haut.

robinson trou souffleur camping trou souffleur

La dernière ligne droite se fait désormais dans l’urbanisation. Etape à Marjane pour quelques courses, restau en bord de mer, promenade sur la « croisette » et dans la marina et dégustation d’une vraie glace.

croisette marina 1962 PRESQUE KSAR

Une fois à Atlantica, je  descends le quad et entreprend une installation rapide sur un emplacement provisoire à proximité de Pascal. Dans deux jours, je prends la place de JP et Marie qui vont rejoindre la France pour attaquer le boulot. Je retrouve José et Rose qui attendent eux aussi la place qu’ils avaient réservé. JP est sur la plage avec ses chiens, j’enfourche le quad et vais à leur rencontre. Alain est avec eux, et je croise Domenico et Angella. Je passe ensuite chez Marianne et Jacques avec la frangine, ils sont si adorables ces hollandais ! Puis c’est Marc qui me téléphone pour la location de voiture que mes deux invités vont partager avec lui pour une petite randonnée à Essaouira et Marrakech.

Mes deux invités sont partis sur les collines. Nous sommes invités au café chez les hollandais et je crains qu’ils ne soient pas rentrés à l’heure. Je téléphone donc à Henning, le café est dans une demi-heure et ils seraient à une heure et demi à pieds. Ils rentrerons finalement par la grande piste en stop dans un camion de chantier de 1962.

La vallée paradis, troisième fois cette année. On ne se lasse pas de ce paysage fait de routes étroites de montagne envahies de palmiers. Arrivés à la cascade, je glisse sur la boue et me retrouve les fesses dans un buisson d’épines. Ca me rentre dans les fesses et il m’est impossible de me relever sans me mettre d’autres épines dans les mains et les bras. Je les appelle à mon secours pour qu’ils puissent me tirer de là, mais le vacarme des cascades est tel qu’ils ne m’entendent pas. Je suis obligé d’hurler et de les injurier pour qu’ils viennent enfin de me sortit de là. Remis sur pieds, je baisse mon pantalon pour me faire inspecter les dégâts et ôter ces grosses épines bien plantées dans la partie la plus charnue de mon individu. Nous allons ensuite au pied des chutes d’eau pour contempler ce superbe débit du aux récentes pluies pendant lesquelles nous étions dans le Sahara.

   

   

Mes invités sont partis avec la voiture de Marco. Un peu de repos, mais pas longtemps, José vient m’inviter à gravir la colline sans préavis. L’enfoiré, il fait 8 km de footing tous les deux jours et moi je ne fais rien depuis au moins cinq ans. Mais je ne le regretterai pas

Mon ancien camping car semble avoir de beaux jours devant lui, c’est le quatrième que je vois, dont un à Dakhla. Il y en a même un qui tirait une remorque avec un petit buggy dedans ! C’est quand même un sacré   « chibani »

Hier soir, Henning rentre en vélo vers 20 h et me demande de l’emmener en quad à quelques km pour passer la nuit avec deux chameliers. Arrivé à proximité du lieu de rendez vous, nous ne les trouvons pas. Il me propose de le laisser sur place, il va grimper dans la colline avec son sac, son duvet et sa lampe. S’il ne les trouve pas, il rentrera à pieds. Je rejoins ma cabane et une heure après, il me téléphone, il les a trouvé, en faisant des signaux de lumière et en sifflant. Un morceau de chameau et des légumes cuisent dans une gamelle en aluminium complètement cabossée et lavée juste avant. Les gamelles se lavent avant et non après ! Un abri en feuilles de plastique et toiles leur servira de tente. Le lendemain, je l’appelle, il est en train de donner le biberon à un petit né de la veille. Sa mère est tombée de la falaise et le petit devra être nourri comme ça. Pour le petit déjeuner, il leur donne des gâteaux, Les deux gamins sont époustouflés. Ils lui demandent s’il veut du lait, ils prennent sa tasse et la remplissent avec le lait de la chamelle trait sur place. Les chameliers ont des chaussures usées jusqu’à la corde, leurs pieds sont complètement déchirés par les ronces et les pierres. Nous leur laisserons des chaussures, des coupes vent et quelques bricoles. Un petit Suisse au MAROC

le petit chamelier SAÏD   nouveau né   A 3 sous le plastique   le biberon

Pour les passionnés d'aviation et de vol, faite un petit saut ici

Pour les passionnés de jazz, ici

15 février   J’accompagne mes invités à l’aéroport, mais avant, je m’arrête 10 km pour leur montrer l’autre Atlantica. Au moment de continuer vers l’aéroport, nous constatons que noua avons oublié le gros sac et retournons le prendre.  Heureusement, nous avons beaucoup d’avance et projetions une balade à Agadir. Une fois repartis, la frangine déclare sérieusement avoir oublié ses lunettes en récupérant le sac. Nous continuons malgré tout. Après une petite balade dans la marina, nous prenons une glace et une demi heure plus tard, notre gros bébé Henning s’en prend une deuxième. L’avion est à l’heure et nous aussi. Retour au camp de base, je suis à nouveau seul, ma troisième visite sera Richard qui vient avec son Camping car pour l’équiper.

           

L’année dernière fut très humide, celle là est plutôt fraiche. J’ai de plus en plus mal à l’épaule, je ne peux plus lever le bras. Cette douleur, due sans doute à mon accident de moto, a commencé en mai et s’est amplifiée au point que je ne pense pas être capable de donner la main à Jean Pierre en mai. Si ç’est le cas, je resterai ici jusqu’à fin avril.

Pendant ces deux jours, je fais la grande lessive, le nettoyage et remet en place mes affaires que j’avais mis en caisse pour laisser des placards à mes invités. Je remets également en place mon quotidien qui a été un peu bouleversé. Je retrouve la brosse à cheveux de Brigitte, un chargeur d'henning, des lunettes... mais pas un seul Dhiram! Demain a lieu une grande manifestation au Maroc, je vais aller jeter un œil à Agadir.

** Lorsqu'il y a un clic sur une pub Google dans les barres de menu, je gagne 1 cts. Vous êtes presque 10 000 a visiter mon site chaque année**

 **Si chaque visiteur clique une fois, j'ai de quoi payer l'hébergeur de mon site. Merci** 

Grand apéro chez Christiane et René. Les ardenais Marie Lou et Roger ainsi que les jeunes retraités Dominique et Pierre étaient de la partie. Ce matin, j'ai accompagné Pierre et Henri qui allaient cueuillir des moules. J'ai pris le quad croyant que c'était à deux km, mais c'était bien plus loin et quand je suis rentré, vers onze heures,  je suis tombé en panne sèche. J'avais rendez vous chez Chantal et Michel pour l'apéro. J'ai appellé Marco qui est arrivé immédiatement avec un bidon d'essence qui était dans mon garage. Je suis arrivé presqu'en retard chez Chantal et Michel qui m'ont invité à déjeuner.

à la pêche aux moules   Pierre et Henri   en milieu hostile   cueuillent et cueuillent...

 Je suis encore allé crapahuter dans les collines avec José. Alors non seulement il a l'entrainement, mais en plus, il est bien plus jeune que moi, deux mois! Comme d'habitude, j'étais en sandalles avec mon appareil photo et j'ai roulé dans les pierres. Je me suis écorché et fait très mal à l'épaule. J'ai ensuite passé la soirée avec Domi et Pierre. Encore un couple qui me rappelle des souvenirs..

Le monde est petit, j'ai passé le livre que j'ai écrit sur la vie d'un village à Roger, l'Ardennais. Une heure après, il venait me demander quel établissement j'avais fréquenté et en quelle année. Surprise, nous étions au lycée BAZIN à Charleville Mézière la même année, mais pas dans la même classe.

Lorsque Denise m'a donné son nom de jeune fille et que je lui ai dit avoir connu un reporter Patrice Franceshi au Liban, elle m'a dit être sa cousine.

Quand Henning a dit à Marco avoir joué avec le fils Dutronc, il lui a répondu que les Dutronc étaient ses voisins depuis au moins vingt ans en Corse..

 28 février 2011:  J'ai de plus en plus mal à l'épaule, il va falloir voir ça de près en France! Mais je n'ai pas envie de rentrer! Je prends de mauvaises habitudes, mon vélo est crevé, alors je vais chercher mon pain en quad. Je critiquais ces actions il y a quatre ans. Je mange n'importe quoi du moment que c'est rapide. Il va falloir que je trouve une coéquipère pour remettre un peu d'ordre dans tout ça! Pas facile... Qui pourrais venir six mois au Maroc sans avoir plus de soixante ans? Les migrateurs commencent à remonter vers le froid. En attendant, je découvre les environs proches, il y a tant à voir! Je bronze, je marche un peu mais pas trop. Mais le plus gros travail et de trier les 4000 photos et travailler sur les adhésifs.

Le quad ne sert plus qu'à faire un saut à la plage ou transporte des objets lourds. Trop mal à l'épaule pour faire des randos et de toute façons, les pneus et les freins sont complètement usés. J'aurai quand même fait 3200 km avec un quad qui tire à gauche. Les départs sont de plus en plus nombreux, Atlantica se vide doucement, seuls restent les "prolongés" Je suis de temps en temps invité à manger chez rose et José. Véritable cordon bleu cette Rose! Marco, Jeanot, Mouloud, les Hollandais et les Italiens sont toujours ici.

5 mars  Demain, invité par mes amis hollandais, jeudi repas franco hollandais italien et samedi invité par Doménico et Antonia.

Cinq jours de panne générale internet. Il pleut depuis deux jours, il n'y a plus de courant. Nous sommes jeudi et j'ai complètement oublié le restau. Jacques arrive en scooter et me dit que Domenico est inquiet. Quelle honte, j'étais en conversation passionnante sur MSN et après m'être excusé auprès de mon interlocutrice, j'enfourche mon quad pour rejoindre mes amis hollandais et italiens. Je suis hué gentiment et leur avoue que j'ai une très bonne excuse pour ce retard. Hé oui, j'étais avec celle qui sera peut être la sixième au restau de l'an prochain!

Richard, Tony et leur épouse sont arrivés de Puivert. Ils s'arrêtent pour équiper en solaire et faire quelques décorations sur véhiculs avant de descendre à Dakhla. Ils m'invitent un soir à la lueur d'un lumogaz et nous parlons un peu du pays et beaucoup du désert. Ils cherchent un endroit pour fin février 2012 où sera fêté ses soixante ans.

Mes voisins Christian, roger et les deux Monique m'invitent à partager leur repas lorsqu'ils me voient passer avec ma poubelle. Je me retrouve dans un milieu militaire. Je suis étonné quand Christian me donne son âge, Il a quitté le service depuis une trentaine d'années. Les deux épouses se livrent à un concours de petits pois mijotés avec des lardons. J'ai passé une très bonne soirée avec ces deux anciens officiers para. 

La mode est aux confitures, il s'achète des kg de fraises et de tomates qui bouillonnent dans de grandes marmites. Ces friandises seront peut être offertes aux petits enfants des campingcaristes qui pourront consommer des produits sans additifs.

Il pleut depuis trois jours,des trombes d'eau Les routes vont être comme des pistes. Je suis allé déjeuner chez Antonia et Domenico. Des pâtes à la bolognaise. Repas bien arrosé, je me suis un peu laissé aller avec les alcools. Quand je suis parti, Antonia m'a donné le reste de la sauce pour que j'agrémente mes repas. J'attends que la pluie cesse et je vais commencer la dernière grande lessive, laver les tapis et faire sécher tout ça. Il me tarde de rentrer et retrouver ma famille, mes amis et mon village.

Ce midi, magret de canard chez Rose et José. Cest quand mêm autre chose la cuisine française avec quand même un petit vin marocain.

Grande nouveauté pour l'hiver prochain à Atlantica bord de mer. Boujama ouvre un grand magasin " troc troc " Comme son nom l'indique, ce magasin sera orienté troc et devrait remporter un grand succès compte tenu de ce que les migrateurs emmènent dans leur soute.

Dernier message de Myriam dans mon livre d'or: 

Bonjour Dominique,
Quel plaisir de parcourir ce site lorsqu'on aime le Maroc et ses habitants.Nous nous sentons très proches de votre façon de voir et dire les choses et y adhérons pleinement. Nul doute que vous aurez remarqué les enfants qui réclament en quasi permanence :"stylos, dirhams, bonbons, etc." Nul doute également que vous avez très vite compris qu'il ne faut pas donner sauf si c'est dans l'échange. L'enfant vend 3 brins de thym ramassés dans la nature, je lui donne des dirhams, nous sommes dans l'échange et donner n'est pas un dû.
Merci de profiter de votre notoriété auprès de nombreux visiteurs comme nous pour le rappeler et tenter ainsi de redonner aux enfants ce vrai et simple plaisir à se rencontrer et discuter.
Et pour en finir nous ne pouvons que vous souhaiter que votre vie soit bouleversée dans peu de temps et qu'il y ait une 6e au restau l'année prochaine. On croise les doigts !!!

Je pense qu'il est important de souligner qu'il ne faut pas donner de mauvaises habitudes en distribuant des bonbons aux enfants. En croyant bien faire, les touristes donnent de mauvaises habitudes aux enfants, qui ne comprennent plus quand ils ne recoivent rien. Les caillassages sont le résultat de ces mauvaises communications. C'est vrai que la petite fille qui m'a offert ce qu'elle a cueilli dans les collines m'avait vu venir! Mais il y avait une démarche de communication car après avoir reçu les Dirhams que je lui ai donnés, elle m'a demandé comment je m'appellais, où j'habitais et m'a dit merci et aurevoir.

.Salon de beauté  Accueil  Coiffure  Massages

Nouveauté dans la rue qui mène à la plage. Pierrot, ardennais comme moi, a ouvert un magnifique salon de beauté. Ce salon, situé sur la route d’Agadir Essaouira au km 27 connait une progression constante et une forte réputation pour tous les européens depuis plusieurs années.

Cet établissement vous accueille dans une ambiance franco marocaine et propose plusieurs services de coiffure femmes et hommes, un salon de massage à l’huile d’argan huiles essentielles et divers arômes. Un salon d’esthétique, manucure, pédicure et tous soins du corps redonnera un éclat et un bien être du corps. Des produits d’argan et dérivés sont en vente et il est possible de se faire tatouer les cils, sourcils et lèvres.

.Pierrot/Youssef et son épouse Zainab seront ravis de vous recevoir et satisferont à toutes vos demandes de service.   Vos courriels : ijjalouli06@menara.ma

 Internet: Très déçu par Maroc telecom, coupures fréquentes allant jusqu'à Trois jours. Débit très lent

 Arrivé à destination de Puivert. Je retrouve mon voisin et mes amis du village. Le restaurant LE PAMIR a redémarré ses activités avec des nouveautés.

Date de dernière mise à jour : 19/04/2013

BRIDOM FRANCE - View my most interesting photos on Flickriver

www.flickr.com
DOM MATHIEU MAROC MAURITANIE photoset DOM MATHIEU MAROC MAURITANIE photoset